Contes et légendes de la naissance de Rome by Laura Orvieto

By Laura Orvieto

Show description

By Laura Orvieto

Show description

Read Online or Download Contes et légendes de la naissance de Rome PDF

Best rome books

Roman Portraits in Context

Никакая другая монументальная художественная форма не была так широко распространена в Римской империи, как скульптурный портрет, и его воздействие на городскую жизнь было значительным. Объединяя широкий социо-исторический обзор с полным анализом индивидуальных образов, их установкой и сопутствующими текстами, эта книга предлагает метод прочтения скульптурных портретов и их значения, даже тех, которые были давно изъяты из их первоначального контекста и теперь украшают галереи музеев.

Death's deceiver: the life of Joseph P. Machebeuf

Joseph Machebeuf has been overshadowed for greater than a century via his pal and fellow priest, Jean Baptiste Lamy. during this biography Machebeuf comes into his personal, rising as a tremendous determine within the unfold of eu Catholicism throughout the American West. even supposing no longer bodily powerful, Machebeuf's nickname "Trompe los angeles Mort" ("Death's Deceiver") mirrored his confident nature and indomitable will.

Additional resources for Contes et légendes de la naissance de Rome

Sample text

C'est pourquoi je suis venu te prendre. C'est la naissance de Rome, aujourd'hui. » « Qu'est-ce que Rome ? » demanda Plistinius. « On voit vraiment que tu ne bouges pas d'ici ! Rome est la nouvelle ville. On a décidé qu'elle s'appellerait ainsi. On dit que c'est un nom qui porte bonheur. Elle est petite, à présent, plus petite qu'Albe, naturellement, mais elle deviendra très grande ; les Sages étrusques ont prédit qu'elle durerait plus de mille et même plus de deux mille ans, et qu'il y habiterait des gens venus de loin, de toutes les parties du monde.

Oui, je les ai vus ; ou plutôt, j'en ai vu deux, de beaux vieillards au visage noble, avec une longue barbe blanche qui leur descend jusqu'à la poitrine. Ils ont un aspect très vénérable. Il paraît qu'ils sont très savants. On dit qu'ils ont reçu leur enseignement du nain Tagète. » « Tagète ? Je n'ai jamais entendu ce nom ! Que de choses tu sais, toi ! Qui était-ce ? » « Qui c'était ? À vrai dire, personne ne le sait avec précision, eux-mêmes non plus. Il paraît qu'il s'agit d'un ancien Étrusque ; on ne sait pas bien s'il était homme ou dieu, mais en tout cas c'était l'être le plus savant qui ait jamais existé sur terre ; et, dit-on, né de la terre même, quand le paysan retourna avec la charrue pour creuser le sillon, tu ne sais pas ?

De tous côtés, arrivaient les souffles du printemps et dans le jardin de Servius, un arbuste déployait ses petites feuilles vertes qui semblaient des émeraudes au soleil. 100 Il était déjà tard, mais on y voyait encore. Servius se trouvait à l'atelier tout encombré de poutres et de bois de toute sorte. Il achevait l'ornementation d'une table destinée au prince et les ouvriers enfonçaient des clous, rabotaient et sciaient sous la surveillance et les ordres du patron. Plistinius entra en ce moment.

Download PDF sample

Rated 4.19 of 5 – based on 5 votes